Citation #1

"Soyez vous-même les autres sont déjà pris" Oscar Wilde

samedi 26 novembre 2016

Sous Emprises de Sharon Bolton

  Peace&Books 



Titre : Sous Emprises

Auteur : Sharon Bolton 

Edition : Fleuve Noir

Nombre de Pages : 488









  Citation :

"- C'est quoi l'histoire ? Me suis-je enquise.
Joesbury a ouvert le dossier.
- Vous avez l'estomac bien accroché ?

J'ai hoché la tête, encore qu'il n'est pas été mis à l'épreuve ces derniers temps. Il a sorti un petit tas de photos et l'a fait glisser sur la table dans ma direction. J'ai jeté un bref coup d'œil à la première, sur le dessus, et j'ai dû fermer les yeux un instant. Il y a des trucs qu'il vaut mieux n'avoir jamais vus."

* Résumé *

   À l’université de Cambridge, Evi Oliver, la psychiatre responsable des services de soutien psychologique, contacte Scotland Yard : une vague de suicides inquiétante frappe les étudiantes. Lacey Flint, jeune et jolie policière, est alors envoyée infiltrer les bancs de l’université. Une mission qu’elle compte remplir au plus vite : jouer les fragiles jouvencelles ne lui correspond guère. Mais, petit à petit, l’enquêtrice sûre d’elle et inébranlable vacille. D’étranges rêves peuplent ses nuits. D’ailleurs, s’agit-il bien de chimères ? Alors que les frontières de la réalité se brouillent et que le doute l’assaille, les griffes de l’angoisse l’étreignent et la portent au bord du gouffre. À croire que, dans l’ombre de son sommeil, quelqu’un joue de ses peurs pour mieux étendre son emprise sur elle…


** Mon avis **



   J'ai trouvé Sous Emprises par hasard en fouillant dans la bibliothèque familiale et je dois dire que le hasard fait bien les choses :))

   Je ne sais pas ce qui m'a pris de me lancer dans cette lecture. Pour information, le thriller n'est pas du tout mon genre de prédilection. J'ai dû lire 3 ou 4 thrillers dans ma vie et même si je l'ai aient adoré à chaque fois, il restait toujours une part de moi qui résistait ... Et comme je fais toujours bien les choses, je me suis rendue compte que c'était une suite et non un roman indépendant. Cela ne m’a pas dérangée plus que ça. Ça m'a frappée au milieu de ma lecture. Il y avait beaucoup de références sur une autre enquête qui s'est déroulée quelques mois auparavant et j'ai sentis que les personnages principaux avaient un lourd passif. Et pourtant, il n'y avait aucune explication. Bon passons ! 

   Comme je viens de l'expliquer, je ne suis pas une fan du thriller donc pardonnez-moi si j'utilise des termes inappropriés ou si j'interprète mal les choses ! Donc, pour moi, nous avons à faire à un thriller psychologique. Joesbury, un enquêteur de Scotland Yard contacte Lacey Flint pour infiltrer l'université de Cambridge. En effet, depuis quelques années, la psychiatre Evi Oliver remarque un nombre important de suicides et trouve ce phénomène particulièrement inquiétant.

   Pour en savoir plus sur l'étrange relation entre Lacey et Joesbury ainsi que leur passé, je vous renvoie directement au roman précédent, c'est à dire Ecrit en Lettre de Sang que j'ai lu juste après avoir terminé Sous Emprises.

   Dès le début, j'ai été très intriguée, le suicide étant un sujet qui touche tout lecteur confondu. Très vite, je me suis posée énormément de questions et formulée des centaines de théories plus farfelues les unes que les autres. Je pensais que j'aurais très peur, c'était d'ailleurs ça qui me rebutait. Je déteste avoir peur. Vous comprenez donc que les films d'horreur ce n’est pas pour moi et jusqu’à maintenant les thrillers ne l’étaient pas non plus. Je ne dis pas qu'une fois le livre fini, je n'ai pas eu un mal fou à m’endormir mais ça aurait pu être bien pire. 

   Sharon Bolton, une auteure qui m’était alors inconnue a réussi à me plonger dans une atmosphère inquiétante sans pour autant être cauchemardesque. Lacey, une personne à la fois forte et fragile s'est malgré elle embarquée dans une histoire très noire. En s'infiltrant dans cette université elle va rencontrer de nombreuses personnes, voire de nombreux phénomènes étranges mais surtout découvrir une vérité qui jusqu'alors lui paraissait inimaginable. 

   Pendant tout le roman, on se demande pourquoi autant de personnes se suicident en si peu de temps. Sont-elles sous emprises ou agissent-elles de leur plein gré ? C'est une énigme qui ma tenue en haleine jusqu'à la fin.Spoiler/Ce qui m'a le plus choquée, c'est le nombre important de méthodes pouvant pousser une personne à se faire du mal. Toutes ces drogues, ses manipulations mentales ont commencé à légèrement me faire flipper.Spoiler/ S'en est effrayant. 

   Le style d'écriture de Sharon Bolton est très particulier. Lorsque nous sommes du point de vue de Lacey, l'histoire est racontée à la première personne et lorsque nous avons le point de vue d'un autre personnage, l'auteure utilise la 3ème personne du singulier. J'ai trouvé ça un peu étrange au début, mais ensuite je me suis vite habituée. J'ai été surprise de constater à quel point sa plume m'avait rendue addictive.  

   Je me suis beaucoup attachée aux personnages, et j'ai eu très peur pour eux vu le déroulement de l'intrigue. Evi Oliver est en fauteuil roulant à seulement 35 ans, suite à une chute très grave. Elle m'a parue au début, un peu lisse et fade mais ensuite au fur et à mesure qu'elle comprenait ce qu'il se passait réellement, j'ai entraperçue une femme qui est seule depuis bien trop longtemps et qui a peur d'affronter ses pires démons. J'ai éprouvé de la sympathie pour elle.

   Ensuite, j'aurais aimé voir un peu plus Joesbury, c'est l'un de mes personnages favoris. Il a un bagou, un truc en plus. Il est évidemment un homme charmeur mais aussi très accessible et sa façon d'être m'a bien plu. J'ai adoré les dialogues houleux entre Lacey et lui. 

   En parlant de Lacey, je dirais juste que c'est un personnage très complexe. J’ai eu du mal à la cerner. Je crois qu'en essayant de ressembler à une personne fragile pour faciliter sa couverture, elle s'est aperçue qu'elle l'était en partie aussi. Elle s’est révélée plus vulnérable et forte qu'elle ne l'a jamais été. C'est paradoxal mais vrai.

   Le gros point négatif pour moi, c'est la fin. Elle est beaucoup trop ouverte et m'a prise de court. J'aurais voulu en savoir plus, pourquoi pas avoir un épilogue ou un autre chapitre. Je déteste ces fins brutales !!! Ça m'a laissée sur ma faim et c'est vraiment dommage ...  

*** Pour résumer ***

En bref, ce thriller m'a fait prendre conscience qu'il fallait que je sorte plus souvent de ma zone de confort parce que les tests parfois peuvent nous amener à de superbes découvertes. J'espère vous avoir convaincus de lire des thrillers ou celui-là en particulier. 


En attendant, si vous êtes curieux, je viens de finir ma chronique sur Ecrit en Lettres de Sang (le tome précédent). Je pense que si j'avais lu celui-ci en premier, j'aurais vu les choses différemment, alors je vous conseille vivement de voir d'abord les premières péripéties de Lacey et Joesbury !


Note :      


Bye, Bye -> Peace 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire